Centro de pensamiento e investigación en ciencias sociales

A propos de l’IEP

L’Institut d’Etudes Péruviennes est une organisation privée dédiée à la recherche, l’enseignement et la diffusion d’études sociales sur le Pérou et l’Amérique Latine. Dès sa fondation, l’IEP a maintenu la même mission : celle de contribuer à l’analyse et la discussion d’enjeux fondamentaux pour le développement et la vie nationale, en dialoguant toujours avec les meilleurs apports de la recherche régionale et internationale.

Crée en 1964 para un groupe d’intellectuels reconnus – tels que José Matos Mar, José María Arguedas, Luis E. Valcárcel, María Rostworowski, John Murra, et Aníbal Quijano- l’IEP consolida son prestige académique en 1970, lors du XXXIX Congrès International d’Américanistes. Par la suite, vers la fin des années 70 et la moitié des années 80, la publication de « Classes, État et Nation » de Julio Cotler, « Histoire du Tahuantinsuyu » de Rostworowski, et « Débordement populaire et crise de l’État » de Matos Mar ont fourni d’importants éléments pour penser l’histoire récente du pays, qui ont fait écho dans l’opinion publique.

L’IEP compte aujourd’hui avec presque 50 ans de vie institutionnelle, et constitue un référent dans la communauté académique, tantôt par la qualité de ses recherches et publications, comme par l’apport constant de ses membres travaillant dans des disciplines variées; telles que l’anthropologie, la sociologie, l’histoire, la science politique, l’économie, la linguistique, l’archéologie, l’ethnohistoire ainsi que sur des débats autour de questions comme le développement, la démocratie et la diversité au Pérou. Son fond éditorial compte plus de 600 titres publiés qui sont regroupés en 26 sériés thématiques, d’importance reconnue dans le champ des sciences sociales latino-américaines. Finalement, la bibliothèque de l’IEP est une des meilleures et plus complètes en son genre.

Séries thématiques du fond éditorial:

  1. Eau et société
  2. Amérique problème
  3. Analyse Économique
  4. Collection Minime
  5. Collection populaire
  6. Éducation et société
  7. Études de la société rurale
  8. Études ethnologiques de la vallée de Chancay
  9. Études historiques
  10. Études sur l’inégalité
  11. Sources et recherches pour l’Histoire du Pérou
  12. Histoire andine
  13. Idéologie et politiques
  14. Enfance et société
  15. Lectures contemporaines
  16. Langue et société
  17. Activité minière et société
  18. Mélange
  19. Pérou problème
  20. Santé et Société
  21. Urbanisation, migration et changements dans la société péruvienne
  22. Tourisme
  23. Lectures pour l’école
  24. Histoire économique
  25. Art et société
  26. Arguments. Revue d’analyse sociale de l’IEP

L’IEP regroupe des professionnels venant de différentes disciplines, âges et trajectoires de travail, qui développent des études orientées à construire des ponts entre disciplines et approches pour une meilleure compréhension de la réalité sociale. Quelques chercheurs principaux de l’IEP ont de l’expérience en tant que conseillers et directeurs de plusieurs portefeuilles de gouvernement (Le Ministère de la Femme, le Ministère de l’Intérieur et, actuellement, le Ministère du Développement et de l’Inclusion Sociale), alors que d’autres ont accompli un important travail dans l’élaboration du Rapport Final de la Commission de la Vérité et Réconciliation.

En ce qui concerne l’enseignement et la projection sociale; l’IEP est un espace ouvert au pluralisme des idées et à la confluence intergénérationnelle. Grâce à l’organisation de tables rondes, d’évènements et de séminaires d’ampleur nationale et internationale, l’IEP est un lieu favorable d’échanges entre le secteur public et le champ académique, les acteurs sociaux, et l’opinion publique. L’Institut a aussi eu un rôle actif dans l’amélioration de l’enseignement des sciences sociales, à travers des cours et programmes d’extension éducative et des aides financières et soutiens à la recherche et au développement professionnel de jeunes chercheurs.

L’IEP divise son travail dans les champs qui suivent : gestion du gouvernement démocratique, inégalités et pauvreté, et diversité culturelle. Il promeut et diffuse ses recherches dans différents réseaux et consortiums, tels que le Conseil Latino-Américain des Sciences Sociales (CLACSO), le consortium de Recherche Économique et Sociale (CIES), le Réseau pour le développement des Sciences Sociales, le Groupe Propuesta Ciudadana (Proposition Citoyenne), et le Séminaire Permanent de Recherche Agraire (SEPIA).

Traditionnellement, l’IEP développe des lignes de recherche et activités dans le cadre de Programmes et Projets Institutionnels, qui abordent des thèmes permanents avec des regards et interrogations renouvelées et pluridisciplinaires. C’est le cas de la culture populaire, les migrations, les économies régionales, la violence politique, l’éducation, la décentralisation, l’Etat et les institutions démocratiques.

Ces dernières années, l’IEP encourage le débat autour de la nécessité de repenser l’inégalité au Pérou dans le cadre du projet « Entre la consolidation du développement et l’accentuation de l’inégalité (2009-2012) ». Pendant cette période, l’IEP a mis en place des ateliers de discussion, une série de livres sur le thème se sont publiés, la priorité a été donnée à la recherche sur les inégalités territoriales et la mobilité sociale et se sont lancés des appels d’offre aux chercheurs pour l’élaboration de projets interdisciplinaires qui se développent actuellement.